‘Follow your Sound’ cette phrase me parle beaucoup : Suzane, nouveau visage de Teufel, en visite à Berlin

Suzane, “conteuse d’histoires vraies sur fond d’électro”, comme elle se décrit elle-même, est l’une des artistes les plus en vue de la scène française. Sa musique donne envie de danser, ses paroles incite à réfléchir. Rester fidèle à soi-même, suivre son propre chemin – deux convictions que Suzane et Teufel partagent. Nous sommes donc d’autant plus heureux d’accueillir Suzane comme ambassadrice de marque dans la famille Teufel.

Bien que son emploi du temps soit chargé, Suzane a trouvé le temps de nous rendre visite à Berlin pour explorer la ville ensemble. Lors du tournage de notre campagne “Follow your Sound” nous avons eu l’occasion de discuter de ses impressions et de plein d’autres choses.

Berlin, source d’inspiration

Rédaction Teufel : Suzane, bienvenue à Berlin ! C’est un plaisir de t’avoir ici. En ce moment, tu es en tournée et très occupée. Comment tu te sens ?

Suzane : Merci, je suis contente d’être ici. Je me sens vivante, donc ça c’est plutôt pas mal. Surtout avec ce qu’on vient de vivre. Le fait de ne plus pouvoir chanter, de ne plus pouvoir danser… enfin je dansais dans mon salon, mais c’est quand même très different que de partager avec un public. Du coup, le fait de pouvoir sortir, voir d’autres choses, découvrir des nouveaux endroits, je trouve que la sensation d’être vivante est encore plus décuplée depuis. C’est chouette d’apprécier chaque moment qu’on vit, même les plus simples.

Suzane à la découverte de l’esprit berlinois

Rédaction Teufel : On se retrouve à Berlin, une ville qui est une source d’inspiration de nombreux artistes. Quelle impression la ville a-t-elle laissé sur toi ?

Suzane : Je ne suis pas tant étonnée que Berlin soit une ville où les artistes se sentent bien puisque je trouve que dès qu’on met les pieds ici, on sent tout de suite un vent de liberté. Je trouve que ça se voit aussi sur les gens, sur leurs habits, sur leurs manières. Puis, la musique est très présente ici, dans des styles différents. J’ai vu beaucoup d’artistes de rue à des très bons niveaux et je trouvais ça chouette. Pendant trois jours je me balade dans Berlin et j’ai l’impression d’entendre constamment de la musique. Étant musicienne ça fait du bien, le décor prend encore plus de vie.

Après, c’est peut-être mon côté touriste car parfois quand on arrive dans une ville, on a l’impression que tout est mieux. Mais oui, effectivement, je trouve que vous êtes à l’avant sur pas mal de choses, par exemple la cuisine, j’ai super bien mangé ici. J’ai mangé végane et dans des endroits où on sent que ça expérimente. Voilà, j’ai l’impression qu’ici, ça expérimente beacoup, que ce soit dans la cuisine, dans la musique ou dans les fringues et je trouve ça chouette.

Même les couleurs assorties : Suzane et notre BOOMSTER GO (c) Teufel

Rédaction Teufel : Il y a eu des endroits qui t’ont plu en particulier ?

Suzane : J’ai beaucoup aimé le fait qu’il y ait de la nature en pleine ville, c’est assez rare de trouver ca. À Paris, il y a des parcs mais en général en dehors de la ville. Ici, en pleine ville, je vois toujours un arbre. Il y a des immeubles, des briques, mais aussi du vert, le décor se mêle donc bien avec la nature. Je trouve que c’est agréable de se perdre dans les rues et puis d’un coup de se retrouver dans un jardin partagé avec des tomates qui poussent en plein milieu de Berlin. Dans les parcs, on voit les gens jouer au frisbee, écouter de la musique et même les chiens sont autorisés. J’ai l’impression que les gens se mélangent assez facilement. C’est agréable de voir cette ambiance, notamment avec ce qu’on vient de vivre. Les humains sont censés vivre ensemble et je trouve qu’ici, ça se ressent pas mal.

L’introspection, aussi un travail collectif

Rédaction Teufel : Ces derniers mois n’ont pas été faciles, notamment pour les artistes. Comment cette période a-t-elle influencé ton travail créatif ?

Suzane : Les derniers mois m’ont donné encore plus envie d’écrire, de faire des chansons et de rassembler les gens. Moi, j’ai souffert de cette pandémie plus sur l’aspect live, monter sur scène m’a beaucoup manqué. Mais j’ai fait quand même aussi de belles choses, j’ai pu collaborer avec des artistes, comme Grand Corps Malade qui est un super artiste. J’ai pu sortir une réédition et faire un concert à la Mer de Glace. Justement, avec ce concert, je voulais montrer qu’on devait prendre plus conscience de ce qui est autour de nous.

Rédaction Teufel : Pour beaucoup de gens c’était aussi une période d’introspection. Qu’est-ce que tu en as retiré pour toi ?

Suzane : C’est vrai. Je pense que l’introspection est un très bon mot pour décrire la période qu’on a véçu. Moi, je me suis posée beaucoup de questions, étant enfermée chez moi du jour au lendemain. Mais des questions pas forcément personnelles, plus des choses qui allaient plus loin, sur le monde, sur ce qui m’entoure. Est-ce que notre manière de vivre est vraiment adéquate à notre siècle ? Parfois, j’ai l’impression de vivre dans un épisode de Black Mirror et je pense pour s’en sortir il faut se poser les bonnes questions. D’abord on se les posent seul et puis ça devient un travail collectif parce que le monde on ne peut pas le changer tout seul, on le changera qu’ensemble. Donc j’espère que les gens ont accepté de faire cette introspection, même si ce n’est pas évident parfois d’aller se mettre à l’intérieur mais peut-être qu’on en ressort un petit peu plus fort.

Beaucoup plus qu’une simple radio : la RADIO 3SIXTY (c) Teufel

“Le son pour moi, c’est l’instinct”

Rédaction Teufel : ‘Follow your Sound’ (trad. : suis ton son), n’est pas seulement le titre de notre campagne mais aussi la philosophie de Teufel. Qu’est-ce que cela signifie pour toi ?

Suzane : ‘Follow your sound’, cette phrase me parle beaucoup parce que j’ai l’impression qu’aujourd’hui parfois c’est dur de savoir s’écouter, de savoir suivre cette petite voix, ce petit son qui nous guide. Parfois on masque cet aspect. Même si on sait pertinemment ce qu’on veut, on va aller prendre plein d’autres chemins, c’est la vie. Il y a toujours des changements de scénarios. Mais il y a toujours ce ‘suis ton instinct’, en fait, quand j’entends ‘follow your sound’, le son pour moi, c’est instinct. Le défi de l’humain aujourd’hui c’est de trouver sa propre musique, faire son propre film, et qu’il arrive à se sentir à l’aise avec. Il faut essayer chaque jour d’être un peu plus soi-même.

Avec les casques Teufel plongez dans la musique :

REAL BLUE NC

Découvrir

SUPREME ON mit Farbwechsel

SUPREME ON

Découvrir

AIRY TRUE WIRELESS

Découvrir

L’envie de transmettre des messages sans jamais donner de leçons

Rédaction Teufel : Dans ton album Toi,Toi tu abordes beaucoup de sujets très importants, comme l’homophobie, l’harcèlement ou encore le changement climatique. Comment prépares-tu ton nouvel album et quels sujets aborderas-tu ?

Suzane : J’espère d’être toujours en phase avec ce que je vois dehors. Quand je parle d’homophobie, de changement climatique, de la condition de la femme, d’harcèlement, ce sont des choses que je vois dans mon quotidien, qui existent. Donc moi, j’ai juste l’impression de faire un constat, de décrire les choses, et je vais continuer de le faire. Malheureusement, par rapport aux des sujets qui me tordent, je me sens très impuissante. Pourtant, aujourd hui, j’ai de la chance d’écrire des chansons. Je ne sais pas si c’est une thérapie ou un combat, en tous cas c’est une urgence d’écrire autant qu’au premier album. Aujourd’hui, je sais que les gens écoutent mes chansons et justement ça me donne encore plus envie de transmettre des messages sans jamais donner de leçons. Il y a des gens qui me disent merci pour la chanson SLT, alors souvent c’est dur de recevoir un merci parce que j’ai écrit cette chanson aussi pour me faire du bien. Mais voilà, c’est fou de voir que ça peut faire du bien a d’autres personnes. Donc je pense que je vais écrire de la musique pas forcément pour moi mais au moins pour je me dire que je vais faire un tout petit peu de bien à d’autres gens.

Nos enceintes puissantes pour mettre la musique à fond :

POWER HIFI

Découvrir

ROCKSTER

Découvrir

ROCKSTER AIR

Découvrir

Articles récents