Note de Berlin : rencontre avec une légende

Rencontre avec une légende : avec la sortie de la nouvelle Ultima 40 Aktiv, Teufel a désormais renouvelé toute sa gamme Ultima. À cette occasion, l’équipe du blog Teufel et nos collègues des relations publiques ont rencontré Markus Romeis, directeur technique et vétéran de Teufel, pour qu’il nous parle de la légende Ultima, de l’histoire de son développement et de l’avenir de la série.

Interview Teufel avec Markus

Les légendes se rencontrent Teufel

Team blog : Bonjour Markus, tout le monde te connaît chez Teufel, tu es un vrai pilier et, avec ton équipe, tu as déjà lancé de nombreux produits sur le marché avec beaucoup de succès. Pourrais-tu te présenter brièvement aux lecteurs de notre blog ?

Markus : Oui, avec plaisir. Je m’appelle Markus Romeis et je travaille depuis 30 ans chez Lautsprecher Teufel. Ma responsabilité englobe l’ensemble du processus technique de fabrication des nouveaux produits. Je prends donc en charge un produit après sa création et sa spécification par l’équipe de Simon Schiessl, chef du développement chez Teufel, et je suis responsable des produits en cours d’exécution, de la création des premiers échantillons à la production de masse.

Apprendre des critiques positives et négatives est et a toujours été une pierre angulaire du succès chez Teufel

Team blog  : Teufel a récemment remanié sa série d’enceintes la plus populaire, l’Ultima. Si tu regardes en arrière, comment les Ultima sont-elles venues au monde ?

Markus : Il faut que l’on remonte un peu plus loin. Donc, à la fin des années 1990 et au début des années 2000, Teufel a réalisé ses plus grosses ventes dans le domaine des systèmes satellites/caissons de basses, qui connaît d’ailleurs toujours un grand succès aujourd’hui. Mais nous n’avions pas encore vraiment pris pied dans le monde des enceintes colonnes. Nous voulions changer cela et avons essayé plusieurs choses.

Le chemin a été long et difficile, car les premières enceintes colonnes Ultima, Ultima 5 et Ultima 7, n’avaient pas grand-chose à voir avec les modèles actuels, ni sur le plan visuel ni sur le plan acoustique, et n’ont pas eu tout de suite le succès escompté, il faut le reconnaître. Mais apprendre des retours d’expérience était et reste un pilier solide du succès de Teufel.

La disposition des haut-parleur est fondamentale pour la qualité du son

Donc, après les premiers revers, nous nous sommes réunis et avons réfléchi à ce que nous pouvions faire pour réussir sur le marché des enceintes colonnes. C’est dans ce processus qu’est né le design de base de l’Ultima tel que nous le connaissons aujourd’hui. Depuis, la disposition des haut-parleurs et, bien sûr, le haut-parleur médium cuivré sont typiques pour l’Ultima. La percée s’est faite avec la première « vrai » Ultima, l’Ultima 60, qui a su toucher la corde sensible de nos clients, comme l’a montré son grand succès.

Die neuen Ultima 40 in voller Größe.
Enceinte colonne aux basses puissantes grâce au double basses

Team blog : Tu viens de mentionner une disposition particulière des haut-parleurs, qu’est-ce que cela signifie exactement pour l’Ultima sur le plan acoustique ?

Markus : Pour les enceintes colonnes, il y a toujours des conditions acoustiques qui doivent être remplies pour que le haut-parleur sonne bien. C’est ce que nous avons fait pour l’Ultima. Il s’agit tout d’abord de la disposition des haut-parleurs : deux haut-parleurs de basses dans la partie inférieure et, au-dessus, directement le tweeter, puis tout en haut le haut-parleur de médium. Cette disposition fait que l’axe de rayonnement n’est pas dirigé vers le bas, mais est droit.

C’est encore aujourd’hui un critère décisif de qualité acoustique.

Nous nous rapprochons toutefois de l’idéal de la source sonore ponctuelle en réalisant la disposition à l’envers. C’est aujourd’hui encore un critère de qualité acoustique décisif. L’image scénique et la restitution des médiums et des aigus semblent ainsi authentiques. Dans la dernière version, nous nous sommes bien sûr aussi penchés sur l’optimisation du son et avons installé un tweeter amélioré. Celui-ci assure une meilleure diffusion omnidirectionnelle grâce au développement d’une nouvelle lentille. Dans l’ensemble, cela a permis d’améliorer les hautes fréquences.

Team blog : Comment la série Ultima a-t-elle pu confirmer son succès au fil des ans ?

Markus : Nous avons analysé en détail ce que nos clients aiment dans cette enceinte. Il s’agit par exemple des caractéristiques audio Ultima, de son design marquant avec ses coins arrondis et bien sûr – de son prix intéressant.

Lors du développement de la série Ultima, nous avons veillé à ne modifier ces éléments qu’avec précaution. Ainsi, les aspects que nos clients appréciaient déjà dans la première génération sont toujours présents deux versions plus tard.

Team blog :  Il y a aussi un membre de la famille Ultima qui est arrivé…

Markus : Exactement, fin 2016, nous avons ajouté l’enceinte active Ultima 40 Aktiv à la série Ultima. Il s’agissait d’une réaction logique à la tendance de plus en plus marquée des enceintes actives, qui peuvent être prises en main directement depuis un smartphone ou d’autres sources – chez nous, même la télévision – et sans l’utilisation d’un récepteur stéréo ou AV. Ce concept a été bien accueilli par nos clients. Bien entendu, nous avons particulièrement veillé à offrir dans la variante active la même qualité audio élevée que celle à laquelle nos clients sont habitués avec l’Ultima 40 passive.

La nouvelle Ultima 40 Aktiv avec ses touches de commande

Team blog : Si l’on regarde les modèles actifs des concurrents les plus courants, on remarque que, contrairement à l’Ultima 40 Active, ils n’ont pas d’entrée HDMI pour amplifier le son du téléviseur. C’est pourtant évident …

Markus : L’entrée HDMI est le résultat de notre dialogue constant avec nos clients, qui souhaitaient que la connexion entre l’enceinte active et le téléviseur soit la plus simple possible. La première Ultima 40 Aktiv était donc déjà équipée d’une entrée HDMI – probablement une première dans cette catégorie. Avec la nouvelle version, nous allons encore plus loin, car la nouvelle Ultima 40 Aktiv peut être transformée en système 4.0 avec nos enceintes arrière sans fil « Effekt ». Et si vous le souhaitez, vous pouvez même y connecter un caisson de basses.

Connection TV ? Aucun problème pour l‘Ultima 40 Aktiv via HDMI

Team blog : L’extension possible à 4.0 ou 4.1 signifie en fait que le canal central, si important pour l’intelligibilité de la parole dans le home cinéma, manque ?

Markus : Pas vraiment, car lors du remaniement de l’Ultima 40 Active, nous nous sommes penchés très attentivement sur le son de la télévision et des films et avons opté pour une simulation acoustique du canal central. Cela permet non seulement de supprimer physiquement un haut-parleur, mais aussi de le placer, ce qui n’est pas toujours facile. La solution logicielle que nous avons développée, Dynamore Virtual Center, simule le canal central. Cela fonctionne vraiment bien, si bien que le cinquième haut-parleur surround ne manque pas du tout.

Ce sont les gènes de Teufel, notre ADN

Team blog : Markus, pourquoi l’Ultima 40 reste-t-elle un succès ?

Markus : Parce qu’elle offre constamment un son hi-fi dexcellente qualité et un design convaincant à un prix abordable. Ce sont les gènes de Teufel, notre ADN : le son doit toujours être au rendez-vous ! Bien sûr, nos enceintes doivent aussi être belles, mais nous ne dépensons pas plus que nécessaire pour cela. Ainsi, nos clients obtiennent beaucoup d’enceintes pour un investissement relativement faible et sont surpris par la qualité du son et du design – et cela se sait naturellement.

Team blog : Merci beaucoup pour cette interview détaillée.

Stereofonie

Articles connexes

Information : La fonction de commentaire est disponible tous les jours de 8h à 21h.