DJ legt auf einer Clubbühne vor Publikum auf

Le bonheur des basses : origines et histoire de la techno

Lorsque l’on pense à la techno, des images de rythmes trépidants et de corps en sueur, de la Loveparade et du Berghain nous viennent inévitablement à l’esprit. Mais où et comment la techno est-elle née ? Quelle est son histoire ? Nous allons vous raconter brièvement l’histoire de la techno et son évolution.

C’est quoi la techno ?

Avant de nous pencher sur l’histoire de la techno, essayons de définir ses caractéristiques. Plusieurs types de musique électronique vous viennent certainement à l’esprit : Trance, Dub, House, Ambient et Goa, pour n’en citer que quelques-unes. Mais s’agit-il vraiment de techno ?

La plupart des gens répondraient par l’affirmative à ces questions, même si la classification n’est pas totalement indiscutable. Comme pour d’autres genres musicaux, par exemple le rock indépendant ou le hip-hop, les frontières sont floues et il n’existe tout simplement pas d’instance qui définisse ce qui est exactement de la techno et ce qui ne l’est pas.

Néanmoins, on peut distinguer des caractéristiques communes au genre : il s’agit principalement de musique instrumentale, produite électroniquement ou techniquement, qui met l’accent sur le rythme en utilisant la mesure 4/4 avec un découpage en boucles (patterns) à partir de d’échantillons (samples) ou de synthétiseurs. Ceux-ci sont répétés linéairement durant un certain temps du morceau ou même pendant toute la durée. Cette répétition crée une bulle spatio-temporelle ou le temps semble s’arrêter, ce qui crée un charme évident pour les amateurs du genre. L’évolution du morceau est marqué par des temps de détente en opposition à des périodes de tensions. Le plus simple est d’écouter un morceau afin de ne pas trop intellectualiser une création artistique. Aussi, le contexte est inséparable de la musique, car l’expérience dépend tout autant du dancefloor que de la musique. C’est ainsi un genre de musique intrinsèquement lié à son environnement et à la tenue de certains événements. Nous allons vous raconter d’où elle vient, comment la techno s’est implantée en Europe et comment elle a marqué la France ou Berlin et continue de le faire aujourd’hui.

Un DJ utilisant un contrôleur à un soirée techno
Il existe de nombreux sous-genres dans la techno.

L’émergence de la Techno

Alors, où et comment la techno est-elle née ? À partir du milieu des années 1980, plusieurs groupes et producteurs de musique en Europe et aux États-Unis ont expérimenté différents types de musique électronique de danse comme la new wave, l’electro-funk ou l’industriel. Dans ce contexte, il convient de mentionner en premier lieu le groupe allemand Kraftwerk. Kraftwerk est considéré comme l’ancêtre de la techno, car le groupe utilisait invariablement des sons électroniques pour produire sa musique. Leur album Autobahn est devenu un succès mondial et a inspiré de jeunes producteurs de musique en herbe, notamment aux États-Unis, et plus particulièrement à Détroit, ville qui devient une référence comme lieu de naissance de la techno.

Des producteurs comme Derrick May, Richard Davis, Juan Atkins et Kevin Saunderson ont créé un style alliant la musique house au funk et aux sons électroniques progressifs d’Europe comme ceux de Kraftwerk ou de Depeche Mode. Son nom : la techno.

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video

Kraftwerk est considéré comme le père de la techno. L’album précurseur Autobahn est sorti en 1974.

Le débarquement de la Techno en Europe

Au Royaume-Uni, le Summer of love de 1988 marque l’avènement de soirées de masses au sous-genre, d’acid-house, ensuite durement réprimé par le gouvernement de l’époque au nom de la lutte contre la drogue et de la décandence morale. Ainsi, les ‘raves parties’, des fêtes clandestines sont organisées pour y écouter de la techno et danser pendant de longues heures. La Techno arriva ainsi sur le continent.

C’est surtout à Berlin que ce nouveau style de musique a été accueilli avec enthousiasme et a marqué la ville jusqu’à aujourd’hui. Le légendaire club UFO de Kreuzberg a quasiment fait office de précurseur pour la techno à Berlin, et ce avant même la réunification.

Par la suite, d’autres lieux se sont établis comme le Tresor, le Planet Club (plus tard E-Werk), le WMF, le Bunker et le KitKatClub. Un facteur à ne pas sous-estimer dans l’émergence de cette nouvelle culture de la jeunesse était le fait que beaucoup de ces clubs étaient en partie illégaux et gérés avec une mentalité DIY (Do it yourself). Après la chute du mur, de nombreux halls, maisons et usines vides de la partie est de la ville sont devenus le théâtre de soirées techno où l’on expérimentait et se défoulait de manière créative. Quelques-uns des DJ les plus en vue de cette époque sont Dr. Motte, WestBam, Marusha, Paul van Dyk et Tanith.

La Techno en France : contre-culture et commercialisation

En France, l’origine de la techno remonte aux début des années 90 dans une moindre mesure dans certains clubs ou rave-parties dont les organisateurs vivent de manière bohème, transportant leur matériel sonore à chaque événement. Cette contre-culture offre un mode de vie promouvant le lien social, le non-consumérisme, l’hédonisme et bien sûr l’amour pour le son. Quoi de plus simple que de faire la fête pour être heureux ? Les discours culpabilisants des médias et les mesures repressives ne tardent pas à dénoncer la consommation de drogues et le ‘bruit’ provoqué par les événements. Cette répression a pour conséquence de créer davantage de raves illégales ainsi qu’une politisation du mouvement.

Laurent Garnier, lors de sa victoire de la Musique en 2001, insiste sur la répression qu’a subi le mouvement, l’occultation des œuvres ou des artistes, et contribue à donner une légitimité par le discours médiatique.

La période mainstream avec la French Touch propulse ce genre de musique davantage influencé par la house, à l’international, permettant de ‘normaliser’ le genre et de le faire entrer dans la culture de masse. Cependant, d’autres genres de musiques viennent lui voler la vedette avec des formes hybrides qui plaisent à tout le monde, à l’image de l’EDM (Electro Dance Music) avec David Guetta ou Bob Sinclar. La techno comme on l’entend à son origine se transforme elle aussi et bénéficie de nombreuses influences tout en restant un genre underground dans son essence même si certains DJ à l’image des artistes belges Amélie Lens ou Charlotte De Witte rencontre un succès spectaculaire attirants les foules du monde entier.

Du côté de nos voisins, à Berlin, la culture techno s’est à contrario implantée plus stablement dans la culture en grande partie à cause de spécificités historiques.

Bass to go : enceintes Bluetooth nomades Teufel

ROCKSTER AIR

Découvrir

ROCKSTER CROSS

Découvrir

BOOMSTER

Découvrir

La Loveparade berlinoise, inventée par Dr. Motte, la pierre angulaire de la scène techno berlinoise, a apporté une contribution créative et a permis de mettre en réseau les scènes locales. Ce qui a commencé en 1989 comme un défilé d’environ 150 personnes est devenu une série de manifestations à prendre au sérieux au plus tard en 1991, avec déjà environ 6000 participants.

Cette année-là, pour la première fois en Allemagne, les scènes techno de différentes villes allemandes, dont celles de Cologne et de Francfort-sur-le-Main, se sont rencontrées. En conséquence, les premiers réseaux et échanges à l’échelle nationale se sont formés, un véritable cosmos est né : les fans de techno ont commencé à jouer eux-mêmes en tant que DJ, ont créé des séries de soirées en tant qu’organisateurs ou ont fondé des labels. L’histoire de la techno est en partie écrite par son public devenant lui-même créateur.

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video

La techno conquiert la rue : cette vidéo montre des images de la Loveparade 1991, à Berlin.

La techno se divise

Au milieu des années 1990, la fermeture de l’E-Werk ne modifie pas seulement le paysage des clubs à Berlin, mais le genre lui-même se diversifie. De nouveaux sous-genres apparaissent et provoquent une dérive de la scène : les uns ne veulent pas renoncer à la techno old school, les autres se tournent vers les nouveaux types de musique comme la drum ‘n bass ou le break beat.

À partir de la fin des années 1990, un deuxième tournant s’opère dans l’histoire de la techno. Le quartier de Friedrichshain devient le nouveau quartier de la techno grâce au club Ostgut (prédécesseur du fameux Berghain) et au Casio, tandis que l’émergence de la techno minimale et de la dubstep divise les esprits, car les deux sont très différents de la techno originelle dix ans plus tôt. La scène techno berlinoise et une façon hédoniste et conviviale de faire la fête attire de plus en plus de visiteurs du monde entier dans la capitale allemande. La techno devient un facteur économique, et les anciens habitués des clubs, désabusés par les touristes fêtards, cherchent de nouveaux endroits comme le Bar 25.

C’est là, entre autres, que naît un autre sous-genre, la tech house, qui se caractérise par un accent beaucoup plus marqué sur les mélodies et qui, contrairement aux autres sons techno souvent froids, diffuse une atmosphère joyeuse.

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video

ARTE Berlin, le mur des sons (reportage sur les débuts de la techno a aujourd’hui)

Mettre le pied à l’étrier : équipement DJ chez Teufel

Image de produit Pioneer DJ DDJ-FLX4. Matériel DJ-Techno
Pioneer DJ DDJ FLX4: pour DJ Techno en herbe

Pioneer DJ DDJ FLX4 : entrez dans le monde du DJing professionnel avec ce contrôleur DJ à 2 canaux. Il est léger, compact et facile à manipuler grâce au plug-and-play via USB ou Bluetooth – aussi bien pour les systèmes Mac que Windows.

ULTIMA 40 Active : de la techno sans basses saturées ? C’est inimaginable ! Avec cette paire de haut-parleurs actifs à trois voies haut de gamme avec amplificateur intégré, vous obtenez un son digne d’un club. 2 x 130 watts garantissent un son puissant et Bluetooth aptX® assure un streaming de musique sans fil de qualité supérieure.

▶ Consultez notre sélection de matériel DJ dans notre boutique en ligne !

Casques Teufel

TEUFEL MASSIVE

Découvrir

SUPREME ON mit Farbwechsel

SUPREME ON

Découvrir

La techno aujourd’hui

Même si la techno a déjà été déclarée morte à plusieurs reprises, le genre jouit toujours d’une grande popularité. La techno est entrée dans le mainstream notamment grâce à des variétés plus mélodiques comme la deep house, la tech house et la trance. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose, car il n’y a jamais eu autant de choix en matière de styles techno. Le terme musique électronique réunit ainsi plus de sous-genre et contribue à créer une communauté, même si la techno au style puriste du terme continue bien sûr d’exister dans certains clubs et festivals. L’histoire de la techno évolue à chaque nouvelle soirée par la contribution des artistes mais également grâce à son public.

Conseils de lecture : vous voulez vous lancer dans le DJing ? Consultez notre article Équipement DJ pour débutants.

Image du titre : Danny Howe on Unsplash. Lizenz: Unsplash License.

Image 1: rohatcom68, Quelle: Pixabay. Lizenz: Pixabay License.

Articles connexes

Information : La fonction de commentaire est disponible tous les jours de 8h à 21h.