L‘art sonore : jetez un œil dans le monde étonnant du son



Découvrez dès maintenant nos offres de Noël!


L’art de la peinture et des collages sonores ouvre la voie à des expériences totalement inédites. Une chanson transformée en projections lumineuses ou des balles de ping-pong en guise de boîte à rythmes : tout est possible dans le monde de l’art audio. Les artistes sonores expérimentent avec le son et l’image et créent des expériences auditives et visuelles absolument incroyables.

Qu’est-ce que l’art sonore ?

L’art sonore ou Sound Art est une forme d’art qui brise les frontières entre la musique et les arts plastiques. Il ne se contente pas d’utiliser les sons musicaux d’un instrument ou d’un chant, mais expérimente également avec toutes sortes de bruits. Le cliquetis d’un métro, le bruit d’un microphone ou le battement d’ailes d’un colibri : aucun bruit de la vie quotidienne n’effraie les artistes sonores. Quiconque a déjà écouté le chant d’une baleine ou les craquements et grincements effrayants d’un iceberg s’étonne des sons incroyables que recèle l’environnement.

Les artistes sonores explorent tous les phénomènes acoustiques imaginables et rendent perceptibles des sons imperceptibles à l’oreille humaine, par exemple en les amplifiant mille fois ou en les traduisant en images. Ils rendent audibles des choses qui se perdent dans le monde bruyant de la circulation routière et des galeries marchandes. De nouveaux sons naissent des synthétiseurs et des programmes informatiques. En tant qu’auditeur et spectateur, l’art sonore permet d’accéder à un tout nouveau monde d’expériences.

Le terme d’art sonore a été créé dans les années 1950 et 1960, lorsque les artistes des mouvements Fluxus et Happening ont découvert la qualité performative de la musique et ont réuni le son et l’image dans des performances live provocantes. Parallèlement, les adeptes de la musique concrète, comme Karlheinz Stockhausen, créaient des collages sonores audacieux à partir de bruits qu’ils avaient préalablement enregistrés sur bande magnétique et transformés, influençant ainsi les courants ultérieurs de la musique électronique. Tant les artistes visuels que les musiciens ont renoué avec les expériences des groupes d’avant-garde du début du 20e siècle qui mélangeaient différents médias. Déjà à l’époque, les dadaïstes et les futuristes considéraient la conception de la musique de leurs contemporains comme dépassée. Ils ont mis de côté le violon et la flûte pour se consacrer aux bruits de la grande ville.

Souvent, les artistes du Sound Art explorent le son et l’image en interaction avec l’espace et le temps. Les sons ont finalement besoin d’un espace comme caisse de résonance pour être perceptibles. La succession de sons suit un certain rythme et une structure temporelle. De même, les arts plastiques ne se concentrent plus depuis longtemps uniquement sur des peintures et des sculptures statiques. Les artistes audio travaillent volontiers avec des performances scéniques, des installations sonores ou des médias tels que la vidéo, l’ordinateur et Internet. Les sculptures sonores, les jeux informatiques interactifs et les performances en direct peuvent être admirés dans les musées, les galeries et les festivals comme le CTM à Berlin ou Ars Electronica à Linz. Nombre d’entre eux sont également disponibles sur le web ou sous forme de pièces radiophoniques.

L’art sonore tâtonne aux limites du perceptible et du représentable, remet en question les habitudes visuelles et auditives, explore les sensations spatiales, physiques et psychoacoustiques et réfléchit sur les dimensions sociales. Que ce soit dans une installation vidéo immersive ou sur le web : En tant que récepteurs, le Sound-Art nous offre la possibilité de faire une nouvelle expérience du son.

Le son des gameurs

L’art sonore et sa richesse : installation audio, performance et musique numérique

L’art sonore se sert d’une large palette de formes d’expression. Les sculptures sonores sont une forme de jeu très appréciée. Elles résonnent dès qu’elles sont mises en mouvement mécaniquement ou électriquement et offrent en même temps des stimuli visuels. Dans les installations sonores, le lieu et le cadre sont particulièrement importants. Les bruits et la musique sont émis par des supports sonores qui remplissent l’espace. De superbes œuvres d’art sont créées à partir d’enregistrements vidéo ou de projections lumineuses qui reprennent le rythme du son ou le contrastent. L’œuvre commune SKALAR – reflections on light and sound de l’artiste multimédia Christian Bauder et du musicien Kangding Ray, exposée dans une ancienne centrale thermique berlinoise pendant le festival CTM, en est un exemple.

Les performances sonores associent encore plus de genres artistiques. Les artistes contemporains font appel à toutes les formes d’expression possibles et imaginables, du langage parlé à la peinture en passant par l’art vidéo. La situation, le setting et la présence physique sont ici au premier plan. Souvent, les artistes se produisent eux-mêmes ou d’autres performeurs agissent dans un cadre prédéfini. C’est le cas de l’œuvre Electro Clips de Christian Möller. Dans cette œuvre, le danseur Stephen Galloway évolue sur une scène équipée de capteurs photo. Les capteurs photosensibles sont reliés à un système audio. Le danseur dirige donc le jeu de lumière et de son par ses mouvements.

Les ordinateurs et Internet ont ouvert de nombreuses nouvelles perspectives à l’art sonore. L’une d’entre elles est l’interaction avec les spectateurs ou les auditeurs. Ceux-ci peuvent participer à une performance sonore, intervenir dans une installation ou s’engager dans de nouvelles expériences auditives et visuelles sur leur ordinateur personnel et participer en temps réel à l’œuvre d’art. Le projet web *OOT* (out of tune) en est un exemple. Les personnes intéressées peuvent consulter un site web qui, à l’instar d’un service de streaming musical, recommande des chansons aux utilisateurs. La recherche de musique génère un réseau de points de données représentés graphiquement, où sont déposées des informations sur les genres et les artistes. Cela facilite la découverte de nouvelles musiques et rend le processus de sélection de l’algorithme de recommandation plus transparent.

Depuis que l’art sonore existe, les médias actuels jouent également un rôle dans ce domaine. Qu’il s’agisse d’un disque, d’une bande ou d’un format MP3, les supports sonores et les appareils de lecture sont intégrés à l’œuvre d’art. Le haut-parleur, si important pour la réception de l’art audio au musée ou sur l’ordinateur domestique, est indispensable et fait souvent partie d’une sculpture ou d’une installation sonore.

Le collectif polonais d’art médiatique panGenerator s’intéresse par exemple à la rencontre entre les supports sonores numériques et analogiques. L’APPARATUM qu’ils ont inventé reproduit le cliquetis d’une bande magnétique et peut être commandé via un écran numérique. Des boutons et des bandes rotatives créent en outre une expérience visuelle.

De la musique pop à l’art audio

L’art sonore et la musique pop s’influencent mutuellement. Il n’est donc pas étonnant que certains artistes sonores jouent aussi les DJ dans les clubs. Dès les années 1960, les Beatles et Frank Zappa ont intégré des bruits ou des enregistrements d’interviews dans leurs chansons. La chanteuse Björk a également collaboré avec des musiciens électriques pour son album Vespertine et a confié les boucles de batterie à des balles de ping-pong, des aspirateurs qui sirotent et de la neige qui crisse.

Les effets sonores sont de plus en plus en vogue depuis les années 1970. Les synthétiseurs et les nouvelles techniques de studio ont permis de produire de nouveaux sons sans instrument de musique classique, de déformer les voix et de les faire résonner dans un delay. Cela a également marqué le début de l’ère de la techno et d’autres musiques électroniques. Ce sont surtout les groupes de rock psychédélique et de krautrock qui ont utilisé le clavier complet d’effets sonores. Les rappeurs ont rendu les effets audio compatibles avec des disques vinyles scratchés et des samples. Au plus tard avec les morceaux de dance de David Guetta, une petite partie de l’art audio est ainsi arrivée.

Les sons générés par ordinateur de Florian Hecker mettent davantage au défi le conduit auditif. On pourrait qualifier de magiques ou de fantomatiques les sons basés sur un algorithme programmé par l’artiste, qui vont parfois jusqu’au creux de l’estomac.

Comment résonne le patrimoine génétique de l’homme ou des galaxies lointaines ? L’artiste sonore Ryoji Ikeda mise lui aussi sur le numérique. Sur ordinateur, il transforme de gigantesques quantités de données issues d’études médicales ou de la recherche de la NASA en installations lumineuses et sonores pulsantes. On s’étonne de la poésie avec laquelle les structures d’ADN et les codes numériques peuvent sonner et paraître.

Le musicien Jonathan Dagan fait lui aussi partie des bricoleurs parmi les artistes sonores. Il préfère toutefois miser sur les légumes analogiques et a fait un tabac sur YouTube. Depuis, il est connu comme un artiste qui fait résonner des aubergines, des champignons et des tomates câblés. Il a en effet bricolé un synthétiseur avec ces légumes verts et a créé une interprétation étonnamment bonne de la chanson Teardrop de Massive Attack.

L’art audio authentique avec les haut-parleurs Teufel

Zwei Standlautsprecher Teufel Theater 500
Les enceintes stéréo Theater 500 vous fournissent le meilleur son qui soit, même sans bi-câblage.
    • THEATER 500 : Cette enceinte colonne basée sur la meilleure technologie haut de gamme avec un système complexe à 3 voies remplit toute la pièce d’un son presque physiquement perceptible. Même à haut volume, il reste clair.
    • ULTIMA 40 Kombo : Une autre enceinte colonne délivrant également des basses riches et des aigus clairs comme du cristal. Avec le pack complet avec récepteur et télécommande, vous pouvez profiter de tous vos sons favoris et même profiter d’un son authentique via la radio numérique, les CD et bien sûr la télévision.
    • ▶ Pour vos propres enregistrements, vous trouverez également chez nous des microphones avec compresseur intégré.

Home cinéma riche en basses

Titre de l’image : ©Aaron Greenwood bestimmte Rechte vorbehalten. Source: Unsplash

Articles connexes

Laissez un commentaire

Note : Les commentaires qui comprennent des demandes de support ne seront pas publiés. Veuillez contacter notre service clientèle pour des sujets tels que le fonctionnement, les plaintes ou la compatibilité. Merci beaucoup.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d'être publié sur le site.