Au rythme de la ville : interview avec Fabio Wibmer, ambassadeur Teufel

Free rider professionnel, Fabio Wibmer s’était déjà fait un nom avec ses vidéos spectaculaires sur son mountain bike. C’était donc une véritable chance pour nous que ce sportif professionnel puisse participer à notre nouvelle campagne et tourner avec nous. Lors de ce tournage, il n’y a pas que le corona qui nous a mis à l’épreuve. Nous avons donc demandé à Fabio Wibmer comment est-ce qu’il avait vécu l’expérience.

Au rythme de la ville : la vidéo YouTube

Pour notre campagne actuelle, nous avons suivi Fabio avec son vélo à travers Berlin. Le sportif professionnel transforme la ville en son terrain de jeu de freeride. Bien sûr, nous n’avons pas manquer de nous équiper du son Teufel lors de cette aventure.

Fabio en 2020, le tournage à Berlin et les risques des cascades

Au rythme de la ville : Fabio lors du tournage ©Teufel

L’équipe du blog : Fabio, en tant qu’habitant d’Innsbruck pratiquant un sport de plein air, tu étais parmi les plus touché.e.s par les restrictions de sortie. Comment as-tu vécu la situation ?

Fabio : Le dernier Lockdown, qui a commencé un peu avant Noël, m’a beaucoup moins touché en comparaison à la situation actuelle. Comme je m’étais fracturé la cheville dans le sud de la France quelques semaines plus tôt, il fallait surtout que je me concentre sur ma guérison. Les voyages et projets était donc mis de côtés de toute façon.

Un défi pour la gravité ©Hannes Berger

L’équipe du blog : Quel a été le plus gros défi pour toi l’année dernière ?

Fabio : L’année dernière a dans l’ensemble été synonyme de beaucoup de stresse et de limitations. De nombreux projets et voyages ont dû être repoussés ou replanifiés. Il était quasiment impossible d’entreprendre de grands voyages ou déplacements. Cependant, je suis quand même très content de ce que j’ai pu réaliser. Je pense surtout à mes vidéos télétravail, que j’ai réalisé sur mon terrain à Innsbruck. Mais il y a également eu de plus petits projets, comme le tournage à Berlin par exemple. En sommes, je pense que l’on a réussi à en tirer le meilleur.

Home Office – Fabio Wibmer (YouTube)

L’équipe du blog : Venons-en au tournage de la vidéo Im Takt der Stadt (au rythme de la ville) tournée à Berlin. Lorsqu’on la regarde, on ne vient absolument pas à l’idée qu’elle ait pu être tournée dans des conditions aussi difficiles. Comment cela a-t-il été possible ?

Tourner la vidéo en respectant les mesures d’hygiène liées au corona a été un véritable défi. Si cela ne se voit pas, nous le devons surtout à l’excellent travail en commun de mon équipe et de l’équipe Teufel. (Fabio Wibmer à propos du tournage)

Fabio : Tourner la vidéo en respectant les mesures d’hygiène liées au corona a été un véritable défi. Si cela ne se voit pas, nous le devons surtout à l’excellent travail en commun de mon équipe et de l’équipe Teufel. La préparation détaillée du tournage était très importante et la flexibilité quant au choix du jour était un avantage également non négligeable. Le plus gros défi était de trouver un moment où il nous serait autorisé de réunir plusieurs personnes, comme on le voit par exemple lors de la dernière scène sur le toit ou lors de celle avec les artistes de rue.

Nous avons également tourné au magasin amiral berlinois ©Hannes Berger

En roue avant sur un bloc de pierre

L’équipe du blog : Quelle cascade ou figure t’a plu le plus lors du tournage ?

Fabio : Il est difficile d’en choisir une en particulier parmi toutes. L’ensemble du tournage était plutôt génial. Au vu des contraintes techniques, je suis très content que tout se soit bien passé. Mais il y a cette scène en nose manual – donc en roue avant – sur le bloc de pierre en dénivelée raide. Le simple fait d’arriver en haut de ce bloc aura certainement été le moment le plus difficile du tournage.  Je n’arrêtais plus de glisser *rire*.

On ne redoute pas la pente ©Hannes Berger

L’équipe du blog : Si tu avais le choix d’aller où tu veux à Berlin, où voudrais-tu passer avec ton mountain bike ?

Fabio : Je me suis déjà rendu plusieurs fois à Berlin avec mon vélo et je ne connais pas encore tous les spots. Il est donc assez difficile pour moi d’en choisir un en particulier. Le mélange entre des places historiques et des places modernes propose des caractéristiques très intéressantes pour le sport que je pratique. Il faudrait que je revienne et que je fasse une véritable visite guidée.

Evitez de le faire sans entraînement ©Teufel

Skate-Punk plein les oreilles

L’équipe du blog : As-tu une musique, un album ou un.e artiste préféré.e qui t’a accompagné l’année dernière ou que tu aurais découvert.e ? Quel concert aimerais-tu voir ?

Fabio : Ces derniers temps, j’ai réécouté beaucoup de skate-punk et de punkrock, comme Blink-182 ou The Offspring. J’ai donc plutôt redécouvert des artistes déjà connus. Par conséquent, j’aimerais vraiment retourner à un concert de la sorte. The Offspring publie actuellement son dernier album, avec un peu de chance il y aura une tournée, si la pandémie l’autorise.

©Hannes Berger

L’équipe du blog : Tu attends certainement comme nous tous et toutes la fin du Lockdowns. As-tu déjà des projets de ce que tu feras après ? Pourra-t-on te revoir en live par exemple ?

Fabio : J’ai déjà toute une série de projets de vidéos en réserve, que j’ai vraiment hâte de réaliser. D’ici là je devrais être de nouveau en bonne forme. Ce qui en revanche m’a beaucoup manqué, ce sont les évènements en live, où je pouvais rencontrer mes fan.e.s. J’espère qu’il sera bientôt possible d’en replanifier. Je pense par exemple à des évènements comme Crankworx Innsbruck ou des premières de films.

Ce sentiment de l‘avoir fait

L’équipe du blog : Im Takt der Stadt (au rythme de la ville) est le slogan de notre campagne. Quelle musique en particulier te fait penser à Berlin ou au tournage ?

Fabio Wibmer lors du tournage „Im Takt der Stadt“ ©Hannes Berger

Fabio : „Young Thug, 2 Chainz, Wiz Khalifa & PnB Rock – Gang Up“ [ce titre est disponible sur la playlist] me rappel particulièrement Berlin et le jour du tournage. Nous avons écouté ce titre après avoir quitté le Potsdamer Platz, où nous avions tourné la dernière scène. C’était ce sentiment de l’avoir fait.

L’équipe du blog : Nous te remercions pour cette interview et te souhaitons une excellente continuation, sans accidents.

Au rythme de la ville : la playlist Spotify de Fabio

Donner le rythme : BOOMSTER GO Teufel en 5 couleurs

©Hannes Berger

Fabio Wibmer sur Internet

YouTube: youtube.com/fabwibmer
Instagram:
instagram.com/wibmerfabio
Facebook:  facebook.com/wibmerfabio
TikTok: @wibmerfabio

Articles connexes